Les 6 idées reçues sur la Mogette de Vendée

28 Jan 2019 | Histoire

Les mogettes de Vendée ont le vent en poupe, mais ça n’a pas toujours été le cas ! Bien que consommés depuis des années, ces petits haricots blancs souffrent encore d’un déficit d’image : trop longs à cuire, à digérer, déclenche des flatulences, plat de grand-mère et j’en passe.

Idée reçue n°1 : tous les haricots blancs sont des mogettes

FAUX.

Le haricot blanc est une espèce et la mogette est une sous-espèce, comme le haricot coco, le Tarbais ou le Soissons. Elle se distingue des autres haricots blancs par sa forme de type lingot, et son goût.

La récolte des mogettesLe haricot est très tendre, avec une peau fine et fragile aux grains blancs, très brillants. La Mogette de Vendée est également connue pour sa forme bien particulière.

La couleur blanche et la forme du haricot pouvant rappeler un jésuite en train de prier, on lui donne alors le nom de « petit moine » ou « monjito » en espagnol, d’où son nom actuel de mogette.

La mogette est également fondante et moins sucrée en bouche que les haricots coco par exemple et s’imprègne ainsi des saveurs avec lesquelles elle est mijotée.

Enfin, la vraie Mogette de Vendée n’est donc cultivée… qu’en Vendée ! Depuis 2010, elle a reçu le label IGP qui protège le nom « Mogette de Vendée » dans toute l’Union européenne et garantit un produit de qualité.

Elle s’épanouit particulièrement bien dans ce département grâce un climat totalement adapté à sa production. Mais la Mogette de Vendée s’exporte partout. Introduit dans le département par les Espagnols au XVIe siècle, le petit lingot s’est ensuite invité sur toutes les tables françaises.

Aujourd’hui, on compte 75 producteurs de Mogettes de Vendée, tous soucieux de la qualité du produit.

Idée reçue n°2 : la Mogette de Vendée est longue à cuire

FAUX.

Les 5 h de cuisson sont grandement exagérés évidemment. Il y a une étape de trempage pour faciliter la digestion, mais selon le type de mogettes que vous avez (sèches, demi-sèches ou cuites), l’étape de cuisson peut-être très courte :

  • de 1 h 30 si vous la faites en casserole, à coupler avec la viande ou le poisson que vous comptez cuisiner,
  • à 45 min en cocotte ou au cuiseur vapeur,
  • voire même 5 min quand il s’agit de mogettes déjà cuites.

Plus long que les lentilles, équivalentes aux pois cassés, ou aux haricots noirs, mais moins que les pois chiches, les haricots de soya ou les pois entiers.

Si vous souhaitez manger des légumineuses, ne vous privez pas !

Idée reçue n°3 : La mogette, c’est lourd et ça génère des gaz

FAUX, MAIS.

Les légumineuses donnent toutes des gaz, c’est comme ça et 100 % naturel et sans danger. Cependant, il existe de nombreuses astuces pour supprimer cet effet :

  1. faire tremper les légumineuses la veille
  2. une cuisson en 2 temps et/ou changer l’eau de cuisson
  3. les associer avec des épices carminatives (supprime la création de gaz dans l’intestin) comme le cumin ou la cardamome.
  4. ajouter du bicarbonate dans l’eau de cuisson.

Avec tout ça, 0 flatulence, 100 % plaisir sans modération !

Idée reçue n°4 : La Mogette, c’est un plat de grand-mère

FAUX.

La Mogette est à la carte de nombreux restaurant gastronomiques et on trouve de plus en plus de recettes modernes chez nos amis blogueurs. Retrouvez toutes nos propositions gourmandes dans notre section « Nos recettes » !

Et voici quelques exemples :

Un faux gras végétarien à la mogette

Idée reçue n°5 : la mogette, c’est bon pour la santé

VRAI.

La mogette est particulièrement prisée dans les régimes végétariens et vegan et pour cause : c’est une source très riche de protéines végétales (100 g de légumineuses apportent autant de protéines que 100 g de viande, de poisson ou d’abats, sans apporter de graisses saturées.).

Si vous cherchez à diminuer, voire supprimer totalement, votre consommation de viande, jetez-vous sur la mogette et plus particulièrement la Mogette de Vendée officielle, gage de qualité.

Ajoutez à cela une belle quantité de vitamine B, de magnésium (30 à 50 g pour 100 g), de fer et de potassium et vous avez donc un aliment excellent pour la santé.

Idée reçue n°6 : La mogette, c’est aussi un dessert

VRAI.

La Mogette se décline très bien en version sucrée ! Coulant, brownies et autre, sa texture fondante et son goût subtil en font un allié parfait pour vos desserts. Les chefs ne s’y trompent pas et certains commencent à les mettre sur leurs cartes.

Exemple avec le restaurant de Saint-Jean-de-Monts, Chez Bastien, qui propose un coulant mogettes et mogettes confites, accompagné d’un sorbet au kamok.

N’hésitez pas non plus à tester notre recette de brownies de Mogette de Vendée aux noisettes et pépites de chocolat et notre muffin de mogette à la noisette.

La Mogette de Vendée, l’essayer c’est l’adopter !

En savoir plus

Pour savoir où acheter la Mogette de Vendée, retrouvez nos produits en magasin sous différentes marques.

Vous pouvez également découvrir nos nombreuses idées de recettes pour découvrir la Mogette autrement et / ou épater vos invités !

Enfin, pour des anecdotes, des informations, des recettes inédites ou poser une question, nous vous accueillons sur :
Facebook,
Instagram,
• et Pinterest.

Pour tout savoir sur la Mogette de Vendée et ses normes qualités, rendez-vous sur le site de vendéequalité.fr, l’organisme chargé de la défense et de la gestion des produits vendéens.

Vous souhaitez suivre toutes nos actualités ?

Rendez-vous sur nos réseaux sociaux !

Pin It on Pinterest