Bien cuire les mogettes de Vendée, c’est tout un art, mais c’est aussi très simple ! Selon si vos mogettes sont sèches ou déjà cuites, tout peut aller très vite ! Et pour ceux qui ont peur de subir des désagréments digestifs à l’arrivée, pas d’inquiétude, on vous donne quelques astuces pour les éviter.

Bien cuire des mogettes de Vendée sèches

On commence par la version la plus longue : la mogette sèche. Au vu de sa préparation et de son heure de cuisson, on pourrait se demander l’intérêt d’en avoir chez soi, mais c’est assez simple :

  • la mogette sèche se déguste toute l’année,
  • elle plaira aux amateurs de cuisine traditionnelle.
  • pas de gaspillage, la mogette sèche se conserve sans problème.

Le haricot sec est récolté en août et septembre et bénéficie d’un séchage naturel aux champs.

La mogette nécessite un long temps de trempage (toute une nuit en général) dans une eau non salée pour le réhydrater avant cuisson. Cela lui permet également de se débarrasser de ses impuretés et de faciliter la digestion

Attention donc à ne pas réutiliser l’eau de cuisson derrière !

Pour la suite c’est 1 h 30 de cuisson en mijotage avec la viande ou le poisson selon votre recette.

Comment cuire des mogettes de Vendée demi-sèches ou surgelées ?

Le haricot demi-sec, c’est celui qu’on cueille avant maturité, pour bénéficier de la tendresse des grains. Pas d’étape de trempage pour eux, et leur temps de cuisson est plus court que le haricot sec.

Ici, on part sur un temps de cuisson de 40 min. On peut les cuire dans un peu d’eau et de beurre ou de sauce liquide et assaisonner comme on le sent. L’idée, c’est de la faire mijoter en même temps que la viande, le poisson ou la sauce, selon comment on les cuisine.

Pareil pour les mogettes surgelées :

  1. vous pouvez les faire à la casserole, dans de l’eau bouillante salée. Laissez cuire à feu doux 30 min dès la reprise du frémissement.
  2. pour les plus pressés, armez-vous d’un autocuiseur et recouvrez les grains d’eau. Fermez et laissez cuire 10 minutes à partir de la mise en rotation de la soupape.

Cuire ses mogettes fraîches ? Rien de plus simple !

L’avantage des mogettes déjà cuites, c’est qu’elles ne demandent plus que quelques minutes de cuisson pour être à la bonne température. De plus, elles sont déjà assaisonnées et fondantes, n’ayez donc pas la main trop lourde, pour votre santé !

La mogette de Vendée, lourde à digérer ?

Les légumineuses donnent toutes des gaz, c’est comme ça, 100 % naturel et sans danger. Cependant, il existe de nombreuses astuces pour supprimer cet effet :

  • faire tremper les légumineuses la veille,
  • une cuisson en 2 temps et/ou changer l’eau de cuisson,
  • les associer avec des épices carminatives (supprime la création de gaz dans l’intestin) comme le cumin ou la cardamome,
  • ajouter du bicarbonate dans l’eau de cuisson.

Avec tout ça, 100 % plaisir sans modération !

En savoir plus

Pour savoir où acheter la Mogette de Vendée, retrouvez nos produits en magasin sous différentes marques.

Vous pouvez également découvrir nos nombreuses idées de recettes pour découvrir la Mogette autrement et / ou épater vos invités !

Enfin, pour des anecdotes, des informations, des recettes inédites ou poser une question, nous vous accueillons sur :

Pour tout savoir sur la Mogette de Vendée et ses normes qualités, rendez-vous sur le site de vendéequalité.fr, l’organisme chargé de la défense et de la gestion des produits vendéens.

Pin It on Pinterest